Gestion locative

Comment mettre en place et gérer une colocation pour son bien en location ?

La colocation est une pratique courante, particulièrement prisée par les étudiants et jeunes professionnels pour des raisons économiques et sociales. Si vivre avec d’autres personnes peut être une expérience enrichissante, cela nécessite toutefois une gestion rigoureuse pour éviter les désagréments. Du paiement du loyer à la répartition des charges, en passant par la gestion des impayés et le départ d’un colocataire, plusieurs éléments sont à considérer pour garantir une cohabitation harmonieuse. Dans cet article, Owwner détaille les principaux aspects à prendre en compte pour gérer sereinement une colocation.

Qu’est-ce que la colocation ?

La colocation est une forme de location qui séduit de plus en plus de personnes, notamment les étudiants, les jeunes actifs et les seniors. Cette tendance croissante découle de la mutualisation des ressources et des avantages sociaux qu’elle offre. En termes simples, la colocation consiste à partager un même logement avec plusieurs personnes, tout en signant un bail, soit commun soit individuel, avec le propriétaire.

Les avantages de la colocation

Pour les locataires :

  • la réduction des coûts : l’un des principaux avantages pour les locataires est la réduction des coûts de loyer, de charges et d’équipements. Cela permet souvent d’accéder à des logements plus spacieux ou mieux situés qu’en louant seul.
  • la convivialité : vivre en colocation offre une expérience sociale enrichissante. Elle favorise la création de liens, permettant ainsi de tisser des amitiés durables.
  • l’entraide : le partage des responsabilités, qu’il s’agisse des tâches ménagères, des courses ou même de l’entretien du logement, permet d’alléger le fardeau de chaque individu.

Pour les propriétaires :

  • la rentabilité : la colocation permet souvent de louer un bien à un prix supérieur à celui du marché, compte tenu du nombre de chambres et de l’espace total disponible.
  • la sécurité : avec une forte demande pour les logements en colocation, les propriétaires bénéficient d’un taux d’occupation élevé.
  • la diversification du risque : en cas de bail commun ou de clause de solidarité, le risque d’impayés est diversifié parmi les colocataires.

Les inconvénients de la colocation

Pour les locataires :

  • l’intimité : l’un des défis majeurs de la colocation est le respect de l’intimité. La cohabitation avec plusieurs personnes peut parfois entraver la vie privée.
  • les conflits : les désaccords peuvent survenir en raison des différences de personnalité, d’hygiène ou de préférences de vie. Il est crucial d’établir des règles claires dès le début pour éviter de telles situations.
  • la responsabilité solidaire : dans le cadre d’un bail commun ou d’une clause de solidarité, chaque colocataire est responsable du paiement intégral du loyer et des charges, même en cas de départ ou d’impayé d’un autre membre.

Pour les propriétaires :

  • l’usure du logement : avec plusieurs personnes occupant le même espace, l’usure du logement et des équipements est généralement plus rapide.
  • la gestion : la gestion d’une propriété en colocation peut s’avérer plus complexe, nécessitant une attention particulière aux réglementations spécifiques liées à ce type de location.
  • les risques financiers : bien que la colocation puisse offrir une meilleure rentabilité, elle comporte également un risque accru d’impayés ou de vacance locative en cas de départ d’un colocataire.

comment mettre en place une colocation en tant que propriétaire ?

Comment mettre en place une colocation ?

Lorsque l’on décide de mettre son bien en location en tant que colocation, plusieurs étapes cruciales et spécifiques doivent être respectées pour garantir une gestion fluide et sans surprise. Découvrez comment structurer ce processus pour assurer le succès de votre projet de colocation.

Le choix du bail en cas de colocation

Le bail est l’élément fondamental qui formalise le contrat entre le propriétaire et les colocataires. Il définit les droits et les obligations de chaque partie. Deux types de baux sont couramment utilisés pour les colocations : le bail commun et le bail individuel.

Critères Bail commun Bail individuel
Type de contrat Un seul bail signé par tous les colocataires Un bail distinct pour chaque colocataire
Durée 3 ans si propriétaire non-occupant, 1 an si propriétaire occupant 3 ans si propriétaire non-occupant, 1 an si propriétaire occupant
Clause de solidarité Possible, engendrant une responsabilité commune pour les impayés Absente, chaque colocataire paie pour sa part
Révision du loyer Annuelle, basée sur l’indice de référence des loyers (IRL) Annuelle, basée sur l’indice de référence des loyers (IRL)
Avantages Sécurité pour le propriétaire, cohésion pour les colocataires Flexibilité pour le propriétaire, indépendance pour les colocataires
Inconvénients Potentiel rigide, risque mutualisé pour les colocataires Gestion plus complexe, sentiment d’isolement possible


Il est important pour le propriétaire de peser les avantages et inconvénients de chaque option. La décision se basera sur la recherche d’un équilibre entre la sécurité financière et la facilité de gestion.

L’état des lieux en colocation

L’état des lieux est un document essentiel lors de la mise en place d’une colocation. Il offre une photographie précise de l’état du logement lors de l’entrée et la sortie des locataires, permettant ainsi d’identifier d’éventuelles détériorations.

  1. État des lieux d’entrée

Il doit être réalisé avec l’ensemble des colocataires au moment de leur emménagement, en présence du propriétaire ou de son représentant. Une fois signé, il est annexé au bail.

  1. État des lieux de sortie

Effectué lors du départ des colocataires, il permet de comparer l’état actuel du logement avec celui du moment de leur entrée.

  1. Format

Qu’il soit sur papier ou électronique, l’état des lieux doit inclure des informations essentielles : la date, l’adresse du logement, les noms des parties concernées, une description détaillée du logement, etc.

  1. Inventaire du mobilier

Dans le cas d’une colocation meublée, un inventaire précis des meubles fournis est nécessaire. Ce document doit détailler la quantité, l’état et la qualité de chaque élément fourni.

  1. Répartition des chambres

Pour garantir la transparence, il est conseillé de préciser dans l’état des lieux ou un document annexe la répartition des chambres, et donc du loyer et des charges associées à chaque pièce.

La mise en place d’une colocation requiert une attention particulière aux détails et une organisation rigoureuse. Ces étapes, bien que techniques, sont cruciales pour garantir une expérience harmonieuse pour toutes les parties concernées.

l’ensemble des démarches à effectuer pour être serein dans le cadre d’une colocation en tant que propriétaire d’un bien

Le dépôt de garantie des colocataires

Lorsque l’on parle de colocation, la question du dépôt de garantie est souvent centrale. C’est une somme versée par les colocataires au propriétaire au début de la location, servant à protéger ce dernier contre d’éventuels impayés ou dégradations. Voici ce que vous devez savoir :

  • Montant : pour un logement non meublé, le dépôt ne doit pas excéder un mois de loyer hors charges. Si le logement est meublé, cette somme peut aller jusqu’à deux mois de loyer hors charges.
  • Versement : chaque colocataire versera cette garantie soit directement au propriétaire, soit via un mandataire commun, comme le colocataire principal sur le bail.
  • Restitution : si l’état des lieux de sortie est conforme à celui d’entrée, le dépôt doit être rendu dans un délai d’un mois. Si des divergences sont notées, ce délai est prolongé à deux mois.
  • Déductions : le propriétaire a le droit de déduire des montants dus par les locataires, à condition de pouvoir les justifier avec des documents pertinents comme des factures ou devis.

Le garant et l’assurance loyer impayé en colocation

La mise en place d’un garant ou d’une assurance contre les loyers impayés sont des sécurités pour le propriétaire. Voici les détails :

  • Garant : le propriétaire peut demander un garant pour chaque colocataire. Si c’est le cas, ce garant devra signer un acte de cautionnement définissant ses obligations.
  • Assurance loyer impayé : avant de souscrire à une telle assurance, le propriétaire doit vérifier la solvabilité des locataires et intégrer certaines clauses au bail.
  • Alternatives : des dispositifs comme Visale ou Garantme peuvent se substituer à la traditionnelle assurance loyer impayé ou à un garant physique.

L’assurance habitation en colocation

Protéger le logement et ses habitants est indispensable. L’assurance habitation joue ce rôle. Voici les points à considérer :

  • Obligation : chaque colocataire doit assurer le logement contre les risques locatifs et fournir une preuve d’assurance au propriétaire lors de la signature du bail et à chaque renouvellement.
  • Type d’assurance : il est possible de choisir entre une assurance individuelle ou collective. La première ne couvre que le souscripteur, alors que la seconde protège tous les colocataires inscrits sur le contrat.
  • Garanties : assurez-vous d’avoir les garanties nécessaires selon votre situation, telle que la responsabilité civile, la protection juridique, ou les dommages aux biens, pour n’en nommer que quelques-unes.
les principaux points à valider pour la mise en place d’un contrat de bail locatif dans le cas d’une colocation

Comment gérer la colocation ?

La vie en colocation offre de nombreux avantages, tels que le partage des frais et la création de souvenirs inoubliables avec des colocataires. Cependant, pour que l’expérience soit réussie, il est essentiel de gérer correctement certains aspects pratiques. Voici comment vous pouvez gérer votre colocation de manière fluide et sans accrocs.

Le versement du loyer et la quittance d’une colocation

La régularité et la transparence dans le paiement du loyer sont cruciales pour entretenir une bonne relation avec le propriétaire et assurer une cohabitation paisible.

Les modalités de paiement du loyer et des charges

Ces modalités doivent être clairement indiquées dans le bail. Le propriétaire peut exiger le paiement en une fois ou accepter des versements séparés de chaque colocataire. Dans certains cas, un locataire peut être désigné pour collecter la part de chacun et effectuer le paiement total.

La quittance de loyer

Chaque fois que le loyer est payé, le propriétaire doit fournir une quittance. Ce document atteste du paiement effectué et détaille le montant du loyer, les charges, la période de paiement, et d’autres informations pertinentes.

La répartition du loyer

La manière dont le loyer est divisé entre les colocataires peut dépendre de plusieurs critères, tels que la taille de la chambre, son emplacement ou d’autres commodités. Des outils en ligne peuvent aider à déterminer cette répartition.

La refacturation des charges en colocation

Gérer les charges en colocation nécessite une compréhension claire de ce qui est dû et comment cela est calculé.

Les charges récupérables vs non récupérables

Les charges récupérables sont celles que le propriétaire est autorisé à facturer aux locataires. En revanche, les charges non récupérables, généralement liées à des améliorations ou à la gestion de la propriété, ne peuvent être refacturées.

Le calcul et révision des charges

Le propriétaire peut choisir de facturer les charges sur une base forfaitaire ou réelle. Les détails spécifiques doivent être mentionnés dans le bail. 

La régularisation des charges

Si les charges sont facturées sur la base des coûts réels, le propriétaire doit, à la fin de l’année ou selon les modalités du bail, régulariser les charges locatives en fonction de la consommation réelle des locataires.

L’impayé dans une colocation

Les impayés peuvent causer de sérieux problèmes, tant pour les colocataires que pour le propriétaire.

Les conséquences pour le propriétaire

Les impayés peuvent entraîner des difficultés financières pour le propriétaire, l’empêchant de couvrir les frais d’entretien ou de rembourser son prêt immobilier.

Les conséquences pour les colocataires

Selon le type de bail, les conséquences pour les colocataires peuvent varier. Si le bail est collectif, tous les colocataires peuvent être tenus responsables des impayés.

La prévention des impayés

Pour éviter ce genre de situations, il est essentiel de vérifier la solvabilité des colocataires, d’avoir des garants ou d’utiliser des systèmes de paiement automatisés.

exemple d’un appartement mis en colocation par un propriétaire foncier

Le départ et le remplacement d’un colocataire

Le départ d’un colocataire peut être un moment délicat, nécessitant une coordination entre toutes les parties.

Les formalités

Les étapes importantes comprennent la notification d’un préavis, la réalisation d’un état des lieux de sortie, la restitution des clés, et la gestion du dépôt de garantie.

Le remplacement

En fonction du type de bail, le processus de remplacement d’un colocataire peut varier. Dans certains cas, l’accord de tous les colocataires et du propriétaire est nécessaire.

L’impact sur le bail

La manière dont le départ affecte le bail dépend aussi du type de bail. Dans certains cas, le bail continue avec les colocataires restants, tandis que dans d’autres, un nouveau bail peut être nécessaire.

Optez pour la sérénité | Confiez votre colocation à Owwner

Gérer une colocation peut s’avérer être un véritable parcours du combattant, jonglant entre aspects financiers, légaux et relationnels. Pourtant, il est possible de vivre la colocation en toute sérénité. Vous méritez de profiter pleinement des avantages de la vie partagée sans les tracas administratifs. Pourquoi ne pas laisser les experts s’en occuper à votre place ? Découvrez l’offre spécialement conçue pour la gestion locative en ligne de colocation. Confiez sa gestion à Owwner et découvrez la tranquillité d’esprit d’une colocation bien gérée. Avec Owwner, la colocation redevient ce qu’elle devrait toujours être : une expérience sans souci.

Crédits photos :

Image by Freepik

Image by Freepik

Image by Freepik

Image by Freepik

Confier votre gestion

Confier la gestion de votre bien en moins de 5 minutes

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous re-contacterons au plus vite.

Je fais confiance à Owwner